Copyright Ouest-France / Cliquez sur l'image pour retrouver l'article
Copyright Ouest-France / Cliquez sur l'image pour retrouver l'article

Les escaliers massifs sont toujours proposés, voire imposés aux clients. Certains recherchent de produits plus épurés. C’est le créneau de Resbeut menuiserie, implantée à Sartilly.

La spécialité de Resbeut menuiserie, c'est le sur-mesure, avec une vraie fabrication maison, qui se transmet de génération en génération. L'entreprise a été créée par Marcel Resbeut en 1955, rue de La Micardière, à Sartilly-Baie-Bocage. Quand l'heure de la retraite a sonné pour le fondateur, l'entreprise familiale qui employait trois personnes, a été vendue à son fils Jean-Louis. L'unité de fabrication s'est agrandie et été transférée, route de Carolles.

Aujourd'hui, Pierre-Jean a repris le flambeau. Il est issu de la troisième génération Resbeut. À l'image de ses deux prédécesseurs, le jeune dirigeant innove. Il propose toute une gamme de produits sur mesure, fabriqués sur place.

L'escalier suspendu est le bel exemple de l'entreprise. Qu'il soit droit, tournant, avec palier... ou hélicoïdal, « il ne possède pas de limon », explique Pierre-Jean Resbeut. Côté mur, « les marches y sont fixées par des goujons dans la maçonnerie, l'ossature bois ou dans des cloisons de plâtre renforcées ». De l'autre côté, elles sont suspendues à la main courante par des balustres. « L'absence de contremarches rend la réalisation plus légère, plus aérienne. » Un procédé qui a ses avantages : d'une part, il est très pratique pour son entretien (pas de poussière à l'abri dans un recoin) ; d'autre part, « il a l'avantage de laisser passer la lumière ».

Fabrication maison

La fabrication est entièrement réalisée dans les ateliers de l'entreprise, à Sartilly. Tout commence après le choix par le client du style d'escalier qu'il désire, suivant l'emploi des matériaux. À son domicile, les cotes exactes sont prises, puis transmises au bureau d'études qui réalisera un plan sur papier au format A0. Cette feuille, par définition, a une surface de 1 m². Dessus seront dessinées les différentes parties de l'escalier « avec des vues sous chaque angle ». Elle comportera également tous les renseignements nécessaires à la fabrication de chaque élément.

Des pièces uniques

Ensuite, l'escaliéteur se met au travail pour usiner chaque pièce, « unique par sa forme, sa finition et son essence », poursuit Pierre-Jean Resbeut. Enfin, l'objet est mis en place par un personnel formé à cet exercice.

La SARL est dépositaire d'un brevet (via le groupement Treppenmeister, leader de l'escalier design en France) sur le mode constructif. Selon son dirigeant, « elle a l'exclusivité pour développer ces produits dans la Manche et le Calvados ».

 Cette alliance du savoir-faire français avec la technologie allemande, « nous permet d'être les seuls en France, dans le domaine de l'escalier, à bénéficier d'un agrément technique européen », conclut Pierre-Jean Resbeut.


"La Menuiserie Resbeut : une affaire de famille"

 

Découvrez un bel article sur la Menuiserie Resbeut paru dans le journal et le site-web de la communauté de communes Avranches Mont-Saint-Michel. 

 

"Marcel en 1955,  Jean-Louis en 1990, Pierre-Jean en 2014 : trois hommes qui se succéderont à la tête de l’entreprise. Un fondateur, son fils et son petit fils qui au gré des vicissitudes, prendront les commandes d’une affaire, où se mêlent de façon intime, esprit de famille, savoir-être et savoir-faire.

 

Si l’entreprise maîtrise parfaitement son activité de cloisons et d’isolation, le travail du bois tant au travers de la rénovation haut de gamme que d’activités plus basiques, de l’agencement intérieur que de l’ossature bois,  reste son premier amour.  « Un escalier n’est plus aujourd’hui un utilitaire massif qui grince, craque et prend beaucoup de place, mais un objet qui participe à la déco de la maison. Les produits modernes doivent être beaux et de qualité »  dit Pierre-Jean.  L’exploitation, en exclusivité régionale du Brevet TREPPENMEISTER - les créateurs d’escalier© (fabrication sur mesure d’escaliers suspendus design),  qui garantit 50 ans ses produits, illustre parfaitement le propos. Le travail beau et bien fait, est la règle de la menuiserie RESBEUT ; récemment un ensemble de mobiliers sur mesure, construits en bois nobles, ayant demandé trois mois de travail, est parti pour Rome,  l’entreprise a également fabriqué du mobilier pour la Fraternité Monastique de Jérusalem installée au Mont Saint Michel."

Article à retrouvez en intégralité sur leur site en cliquant ici.


La Menuiserie Resbeut récompensée au Trophée des Entrepreneurs

 

Le Lundi 1er Février, la Menuiserie Resbeut était présente à la CCI de Coutances dans le cadre des Trophées des Entrepreneurs. En effet, c'est dans la catégorie Création/Reprise que notre société s'est faite remarquée. 

Les observateurs ont apprécié la nouvelle dynamique mise en place par Véronique & Pierre-Jean Resbeut ainsi que Bruno Malenfant suite à la disparition de Jean-Louis, ancien gérant ; tout en pérennisant les emplois des salariés de l'entreprise.

C'est donc des mains de Christian Prudhomme, invité d'honneur de la soirée, et de Loïc Houssard, 2ème vice-président de la CCI Ouest-Normandie, que nous avons reçu ce prix.


Des écoliers en visite à la menuiserie !

 

Le Mardi 26 Janvier, 6 jeunes de l'Ecole Sainte-Michel de la Haye-Pesnel sont venus découvrir le métier de menuisier. 

 

Dans le cadre d'une projet pédagogique visant à faire découvrir les métiers de l'artisanat, les enseignants de l'Ecole Sainte-Michel ont sollicité différents professionnels pour venir dans leur locaux, afin de présenter leur métier et partager leur passion. Pierre, fraîchement retraité et employé de l'entreprise durant plus de trente années est donc allé à la rencontre des jeunes élèves pour présenter sa passion pour le bois et le métier de menuisier, comme l'ont fait un carreleur, une coiffeuse, un joaillier, etc...

A l'issue des différentes présentations, 6 écoliers, 4 filles et 2 garçons, ont choisi de venir sur le lieu de travail de Pierre pour découvrir plus en détail son métier. Pierre a donc revêtu son "bleu de travail" et a pu accueillir ces jeunes intéressés, et leur faire découvrir tout le cycle de production : du dessin des plans dans les bureaux à l'utilisation des machines, en passant par le choix du bois. 

Peut-être l'occasion de faire naître de nouvelles vocations!


Le savoir-faire de ma Menuiserie Resbeut s'exporte
De gauche à droite, Olivier Leveillé, Maxime Abel, Bruno Malenfant, Guillaume Hulin, Denis Desdevises et Pierre-Jean Resbeut

Les réalisations de L'entreprise Resbeut s'exportent

Ouest-France, le 03/11/2015

"Après trois mois de travail, du mobilier pour équiper 30 chambres est parti en Italie. Resbeut, basée à Sartilly, espère que ce n'est qu'un début à l'international.

Vendredi 30 octobre, un camion semi-remorque est venu se stationner dans l’enceinte de l’entreprise de la menuiserie Resbeut. Il a pris en charge les containers dans lesquels avaient été emballées les réalisations sur mesure. Il s’agit de mobilier qui sera installé à la Maison d’Accueil Trinité-des-Monts à Rome en Italie. Ainsi, cette entreprise locale prouve qu’il est possible de se positionner l’exportation. « Cette commande, précisent Pierre-Jean Resbeut et Bruno Malenfant, respectivement directeur de l’entreprise et responsable de production, est pour nous la reconnaissance de notre travail et de notre savoir-faire. Il y a quelques années poursuivent-ils, l’entreprise avait déjà fourni du mobilier à la fraternité de Jérusalem installée au Mont-Saint-Michel. Il y a 2 ans, nous avons répondu à un appel à projet concernant l’équipement des chambres d’une maison d’accueil à Rome en lien avec le Vatican. » 

Dès lors, tout est allé très vite. Une petite équipe s’est formée autour du projet. Au bureau d’études, Maxime Abel confie que, « connaissant le lieu où les meubles devaient être installés, je me suis tout de suite orienté vers quelque chose de simple et de beau. Immédiatement, j’ai pensé qu’il fallait choisir comme essence le chêne parce que c’est un bois noble et connu de tous. Ensuite nous avons fabriqué un prototype qui a été validé par la suite. La sobriété, le matériau utilisé ainsi que la méthode d’assemblage toute simple privilégiant tenons, mortaises et chevilles bois à l’ancienne ont séduit le donneur d’ordre. »

Quant au passage à la mise en fabrication, il a été assuré par Olivier Léveillé qui souligne d’une part, «son plaisir de travailler sur du bois massif et, d’autre part, l’honneur de mener une tache du début à la fin dont le résultat a été grandement apprécié par le client. » Très investi sur cette commande qu’il considère comme très réussie, ce dernier a bien secondé son chef d’atelier, Guillaume Hulin. Ainsi, vendredi dernier, lits, armoires, chevets et sièges pour équiper 30 chambres ont-ils pris la direction de l’Italie. Fin de la première étape qui a mobilisé 2 menuisiers pendant presque 3 mois. Il est prévu, dans un second temps, d’équiper aussi les salles de bains en mobilier.

Voilà une belle histoire professionnelle qui en appelle d’autres, les dirigeants de l’entreprise et les employés l’espèrent. En tout cas ils sont sûrs d’avoir porté haut et en dehors des frontières le savoir-faire d’une petite entreprise française basée à Sartilly."


Suivez nos actualités, dernières réalisations... sur notre page Facebook! (cliquez sur la photo)
Suivez nos actualités, dernières réalisations... sur notre page Facebook! (cliquez sur la photo)